Affiche "Les 7 gestes-clés du lavage de main"

EXTRAIT DE LA FORMATION "HYGIENE ALIMENTAIRE"

développée pour un public de: gérants et salariés de la restauration commerciale, associations organisant des repas ponctuels...

A) Les 7 étapes clés du lavage de main au savon doux

B) Quel savon , pourquoi et comment ?

Doux, Antiseptique , gel hydroalcoolique? quelle différence?

PRésentation :

A) Les 7 étapes clés du lavage de main au savon doux

Le lavage des mains doit permettre 2 objectifs :

1) Enlever les souillures sur les mains (terre, poussière, graisses, molécules chimiques,...)

2) Décoller et éliminer les microorganismes potentiellement pathogènes qui ont « atterri » sur vos mains : virus (!) , bactéries, moisissures, ...

Li'déal est donc de nettoyer les mains au savon plusieurs fois par jour

- pour laisser le moins possible d'opportunités aux microbes de rentrer dans votre organisme via la bouche, par des gestes automatiques ou lorsque vous mangez...

- pour éviter de isséminer ces microbes tout autour de vous lorsque vous touchez des objets ou des personnes.

Ces 7 étapes-clés du lavage au savon doux sont à mémoriser pour réaliser un lavage de mains EFFICACE !

B) Quel savon , pourquoi et comment ?

Doux, Antiseptique , gel hydroalcoolique? Quelle différence ?


Le SAVON DOUX

C'est le savon classique que vous devez tous avoir dans votre cuisine, votre salle de bain ou vos toilettes: savon de Marseille, savon pour les mains, savon surgras


MODE D'ACTION: Le savon agit en décollant tous les microbes «de passage» déposés sur vos mains lors de vos activités quotidiennes.


MODE D'EMPLOI : Friction de la peau sur toute la surface des mains, pendant au moins 30 secondes. Les microbes sont ensuite facilement entrainés dans le lavabo lors du rinçage - lui aussi avec friction pendant quelques secondes - à l’eau claire, plutôt tiède (car moins agressive pour la peau).


Avantages : Le savon doux respecte votre propre flore bactérienne présente à la surface de la peau, et qui s'avère indispensable pour protéger vos mains des agressions extérieures.

De plus la plupart des savons ont un effet antibactérien de par leur pH basique (utilisé en dermatologie). Eviter d'ailleurs les gels "pousse-mousse" qui n'ont pas la même action.


  • Le savon doux solide ('savonnette', pain de savon): Ex: savon de Marseille, savon d'Alep, savon noir...

Les avantages : pas (ou peu) de conservateur ajouté dans la composition du produit (les microbes ne se développent pas dans un produit sec)

=> savon plus écolo (biodégradable) et le naturel (peu de composants allergisants).


Les inconvénients :

- Le savon solide peut être souillé par des mains sales et s'incruster de débris;

=> pas adapté aux activités très salissantes pour les mains (sport, bricolage, jardinage, travaux manuels...) . aucune étude n'a montré pour autant la contamination d'une personne à l'autre après utilisation d'un savon solide.

- Potentiel révervoir à microbes dans l'eau stagnante du porte-savon.

=> Veillez juste à bien laisser sécher le savon solide entre chaque utilisation !



  • Le savon doux liquide

Les avantages: il est plus pratique et plus hygiénique que le savon solide, et peut s'utiliser même avec des mains très sales.


Les inconvénients :

- La looooongue liste d'ingrédients (écriture minuscule !) qui cache un nombre variable de conservateurs dont certains sont fortement allergisants (MIT, MCIT...) ou irritants (sodium lauryl sulfate, ammonium lauryl sulfate, linalool) , voire toxiques, cancérogènes ou réputés perturbateurs endocriniens (triclosan* / triclobarban, Bht).

=> Bien lire la composition de votre savon liquide, et si besoin, consulter des sites internet (Que Choisir...) qui donnent des indications sur les ingrédients à éviter ou sur la qualité des savons selon leur composition.


- Le poussoir du savon liquide est contaminé par les mains à chaque utilisation (sauf si vous utilisez un papier à usage unique pour l'actionner).

Raison de plus en tous cas pour bien se laver les mains après s’être servi, et pour désinfecter régulièrement l'environnement du lavabo.

=> L’idéal, mais plus coûteux, serait un distributeur de savon doux avec détecteur de mouvement au passage des mains. Idem pour le robinet d’eau qui est couvert de microbes… et qui pourrait être remplacé par un système de lavabo à actionnement par pédale, par genou, ou à détection de passage des mains.



Le SAVON ANTISEPTIQUE (ou antibactérien) n’a pas le même rôle, ni la même utilité :

Mode d'action et Avantage: il tue 99,99% des microrganismes par contact direct & mécanique (friction) en moins d'une minute : selon sa composition, Il peut être fongicide (contre les champignons), bactéricide (contre les bactéries), virucide (contre les virus) ou sporicide (contre les spores), mais souvent il cumule toutes ces fonctions.

Il peut être avec ou sans alcool (utile pour la désinfection des plaies sans douleur).


Inconvénient:

-Son efficacité est conditionné à son protocole d'application (les 7 étapes) – et à son temps de contact (1 minute environ) , pas suffisamment respecté dans les faits.


- Les antiseptiques tuent TOUS les microorganismes à leur contact, les bons comme les mauvais microorganismes sont décimés . Aussi, à force de les utiliser (peut-etre plusieurs fois par jour ?!) notre flore bactérienne sur les mains disparait et nos mains vont devenir rouges, irritées, sensibles aux agressions (c'est souvent le cas pour le personnel soignant qui n'a pas d'autre alternative pourtant).


- Enfin, son action antiseptique est notamment dûe à une molécule, le "triclosan", largement pointé du doigt pour ses effets perturbateurs endocriniens, irritants, allergisants et autres effets nocifs sur la santé (selon le dosage utilisé bien sûr). Le tricolosan favoriserait aussi le phénomène de Résistance des bactéries.


=> Pour toutes ces raisons, le savon antiseptique ne devrait être réservé que pour un lavage des mains dans certaines circonstances nécessitant une « hygiène totale » : pour les soins, pour certaines manipulations à pleines mains en cuisine, ou si vous avez été en contact avec une personne infectée, …

=> De même, évitons les gels douches antibactériens, dentifrices, déodorants et même des fonds de teint antibactériens, qui contiennent du triclosan (certes aux normes autorisées <0.3%) .



GEL (ou SOLUTION) HYDROALCOOLIQUE : effet antiseptique (c'est donc l'équivalent des savons antiseptiques mais à sec).


Mode d'action : préparé à base de molécules d'alcools différentes (éthanol, propanol, ou isopropanol), qui tuent les bactéries, les virus et autres microbres par contact.

Mode d'emploi : Le produit déposé au creux de la main doit être frictionné sur les mains de façon homogène, vigoureuse et pendant une certaine durée* et jusqu'à séchage complet (*de 15 secondes à 1 minute selon la notice du produit).


Avantage:

- Usage à sec, il ne nécessite pas de point d'eau (pratique en extérieur, il existe en petit format nomade).

- Il peut être utilisé sur les mains comme sur les objets pour les désinfecter, surtout après des actions contaminantes: après s'être mouché, avoir éternué, après un passage dans un lieu collectif (ex : transport en commun), ou après avoir été en contact avec des surfaces ou des objets potentiellement contaminés.


Inconvénient :

- Son efficacité pour tuer les microbes dépend de la parfaite répartition du produit sur les mains ( Attention aux 7 étapes ) et du respect du temps de friction !

- Il ne nettoie pas les mains des souillures (terre, graisses…) ! Le produit doit donc être appliqué sur des mains propres pour être efficace !

- Il abime les mains (et notre flore bactérienne des mains) à force d'utilisations fréquentes comme le savon antiseptique.



NOTRE CONCLUSION

En cette période de lutte contre la pandémie de COVID19, sauf tâches très spécifiques, privilégiez donc le lavage au savon doux + eau pendant 30 secondes, selon le protocole des 7 étapes !


Sortez le gel hydroalcoolique en complément lorsque vous n'avez pas d'eau à disposition ou pour désinfecter des supports quand vous êtes hors du domicile (poignées de porte, du caddy, ...).

D'autres produits ménagers peuvent être utilisés comme désinfectants chimiques selon l’OMS pour tuer le Covid-19 sur les surfaces: "ceux à base d’EAU DE JAVEL ou de chlore, de solvants, d’ETHANOL à 75%, d’acide peracétique et de chloroforme”.

Attention le VINAIGRE BLANC (super bactéricide et fongicide, idéal pour nettoyer votre frigo) ne serait pas performant comme virucide : son utilisation n’est donc pas conseillée face au coronavirus ! Dommage...

EndFragment

Patricia PERRIN

Ingénieur Agro-alimentaire

Diététicienne et Formatrice Hygiène Alimentaire

Pour ESSENTIEL NUTRITION.

#Formation #HygièneAlimentaire #Lavagedesmains #HACCP #Savon #Gelhydroalcoolique #COVID19 #Virus #Bactéries

Posts à l'affiche
Posts Récents